Nature et Santé

Forum dédié au bien-être, aux médecines alternatives et à la santé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA VALEUR , L' ACCEPTATION ET LA COMPASSION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadine
Admin
avatar

Nombre de messages : 5078
Age : 56
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: LA VALEUR , L' ACCEPTATION ET LA COMPASSION   Sam 26 Avr - 13:50

De quoi réfléchir :


LA VALEUR


N'essayez pas de démontrer votre valeur, vous vous ravaleriez au rang d'objet utilitaire. Souvenez-vous que la plus belle expérience de la vie ne vient pas de ce que vous faites, mais de ce que vous êtes quand vous atteignez l'état d'amour méditatif.Lao-tseu voyageait un jour avec ses disciples. Ils rencontrèrent des bûcherons qui venaient d'abattre tous les arbres d'un bois, à l'exception d'un seul. L'arbre qui avait échappé au massacre était immense, si grand qu'une foule pouvait s'asseoir dans son ombre. Lao-tseu envoya ses disciples s'enquérir de la raison du privilège accordé à cet arbre. Les bûcherons expliquèrent qu'il ne valait rien. Il était inutilisable en menuiserie, son tronc et ses branches étant trop noueux. Comme combustible il était également sans intérêt, en brûlant, il dégageait une fumée qui irritait les yeux. Voilà pourquoi nul ne se donnait la peine de le couper. Cela amusa beaucoup lao-tseu.

L'ACCEPTATION DE SOI

Vous ne pouvez être que ce que vous êtes. Détendez-vous ! l'existence a besoin de vous tel que vous êtes. Un jour, un roi constata que la désolation régnait dans ses jardins. Les arbres, les buissons, les fleurs, tout dépérissait. Il interrogea les végétaux et apprit que le chêne languissait de ne pas ressembler au pin, que le pin se tourmentait de ne pas pouvoir porter des grappes comme la vigne et que la vigne avait perdu le sourire parce qu'elle ne parvenait pas à fleurir comme le rosier. Dans un coin, le roi découvrit une humble primevère et satisfaite comme d'habitude. Interrogée elle aussi, elle répondit : "lorsque tu m'as fait semer, je me suis dit que tu souhaitais voir une primevère dans ton jardin. Si tu avais préféré un chêne, un pin ou une vigne, c'est ce que tu aurais planté ici. C'est moi que tu as voulue, alors je me dis que la meilleure chose était d'être moi-même". Vous êtes là parce que l'existence a besoin de vous tel que vous êtes, sinon quelqu'un d'autre occuperait votre place. Tel que vous êtes, vous représentez quelque chose d'essentiel, de fondamental. Pourquoi seriez-vous comme Bouddha ?Si Dieu le voulait, il pourrait produire des Bouddhas à la chaîne. Au lieu de cela, il vous a créé vous. Songez à l'honneur que vous fait l'existence ! C'est vous qu'elle a choisi et non un Christ ou un Krishna. Ces éveillés ont terminés leur oeuvre, ils ont répandu leur fragrance dans le monde. A présent, c'est à vous de parfumer l'univers. -- Soyez comme cet arbre, dit-il à ses disciples. Si vous êtes utiles, on vous abattra et vous servirez de mobilier dans la maison de quelqu'un d'autre. Si vous êtes beau, on vous achètera comme objet décoratif. Suivez l'exemple de cet arbre, n'ayez aucune utilité. Vous grandirez en paix et un jour des milliers de personnes savoureront l'ombre que vous projetez. Lao-Tseu ne raisonnait pas comme vous. Soyez le dernier, disait-il, vaquez dans le monde comme si vous n'existiez pas, n'ayez aucune ambition, n'entrez pas dans le jeu de la concurrence, n'essayez pas de démontrer que vous valez quelque chose. C'est absolument vain. Soyez inutile et content. Il ne s'agit pas de plaider pour l'inaction ou l'inefficacité, au contraire. Mais souvenons-nous que dans la vie, l'expérience réelle, le plus grand des évènements, la seule extase vient des actes gratuits, des réalisations qui n'ont rien de mondain : la poésie, la peinture, l'amour, la méditation. Se consacrer à une chose qui ne peut être réduite à l'état d'objet utilitaire est une source de joie profonde. La récompense est intérieure, intrinsèque. Elle est contenue dans l'activité elle-même.

LA COMPASSION

Etre compatissant ne veut pas dire verser des larmes de sang sur les misères du monde et avoir un cœur débordant de sympathie. La compassion est un amour tellement profond que vous êtes prêt à faire n'importe quoi pour éveiller la conscience sur cette terre.Un jour, Jésus prit des cordes, confectionna un fouet et entra dans le temple de Jérusalem. Quel objet étrange dans la main d'un mystique ! Bouddha dit: " La main intact peut manipuler du poison." Oui, Jésus pouvait manier un fouet, il en était le maître, rien ne pouvait obscurcir la lumière de sa conscience. Le temple était devenu un repaire de brigands. Des marchands de bœufs, de brebis et de colombes et des changeurs s'y étaient installés et exploitaient les dévots. Jésus entra, renversa la table des changeurs et chassa les marchands. Sa colère était flamboyante, personne n'essaya de lui résister. Cette anecdote trouble beaucoup de chrétiens, elle contredit la légende selon laquelle Jésus était un exemple vivant de douceur et de paix. On comprend mieux quand on connaît le sutra de Bouddha : " La main intact peut manipuler du poison." L'innocent ne peut faire aucun mal." Jésus avait le cœur pur, il n'était ni violent ni destructeur. Entre ses mains, le fouet était un instrument de compassion et d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA VALEUR , L' ACCEPTATION ET LA COMPASSION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contestation de facture / valeur légale d'un devis
» Doute valeur du présent.
» difficulté exercice test parametrique et p-valeur
» Compassion vs Commisération ?
» Amour, Compassion et prières bouddhistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Santé :: Fonctionnement du forum - Règles en vigueur :: La pensée du jour-
Sauter vers: